A peine arrivé à la tête du Sénat de la République, le sénateur Joseph Lambert s'est saisi du rapport d'enquête sur l'utilisation des fonds Petrocaribe.

Lors d'une récente conférence des Présidents, il a été décidé que le volumineux document sur la gestion des fonds vénézuéliens figurera au menu de la prochaine séance.

Le Président du grand corps qui est actuellement en Italie, en tournée avec le locataire du Palais national, aura à mener une séance dont les enjeux ne sont pas minces.

Joseph Lambert, réputé proche du pouvoir en place, devra se mettre au dessus de la mêlée. Déjà, les débats s'annoncent houleux dans un contexte où la majorité présidentielle, fort d'une vingtaine de sénateurs, impose sa loi.

Reportée à deux reprises, la séance sur le rapport d'enquête sur l'utilisation des fonds Petrocaribe, programmée pour le 30 janvier prochain, pourrait avoir enfin lieu, puisque la décision a été prise en concertation avec l'Assemblée, d'après les précisions de l'élu du Sud-est.

Notons que dans le volumineux document de plus de 600 pages produit par les sénateurs de tendance lavalasienne, des anciens premiers ministres, des hauts fonctionnaires de l'Etat sont accusés de détournement de fonds publics.

Presque tous les indexés, preuves à l'appui, s'étaient défendus, dénonçant ainsi une persécution politique de la part des élus issus de la mouvance Lavalas.

GA/Radio Métropole Haïti