Les sénateurs de la majorité PHTK et alliés ont commencé à imprimer leur marque au Grand Corps au début de cette année législative. Les commissions permanentes les plus importantes passent sous le contrôle de la majorité.

Si l'année écoulée le sénateur Nenel Cassy de Fanmi Lavalas avait donné du fil à retordre au gouvernement dans le processus d'analyse du budget. Cette année la présidence de la commission finance est accordée au sénateur Rigaud Bellizaire.

Le président de cette commission peut donner le tournis aux ministre et peut en même temps présenter une mauvaise image de la loi de finance. La commission du sénateur Cassy avait recommandé le rejet du budget, qui a tout de même été approuvé par la majorité.

Les sénateurs de la majorité contrôlent également l'importante commission des affaires sociales. En 2017 le sénateur Antonio Cheramy avait été en première ligne appuyant la mobilisation des syndicats pour une hausse du salaire journalier. Les ministres des affaires sociales étaient souvent sur la sellette en raison de cette crise dans le secteur de la sous traitance notamment.

Cette année la ministre des affaires sociales devrait être plus tranquille puisque la commission est dirigée par un élu du PHTK, Wanique Pierre.

Par ailleurs l'ex président du Sénat, Youri Latortue, reprend les commandes de la commission éthique et anti corruption. Les membres de la majorité et les officiels du gouvernement avaient dénoncé le rapport Beauplan sur la gestion des fonds de Pétrocaribe.

Même s'il avait supporté ce rapport, M. Latortue, proche du PHTK, se dit favorable à une enquête pour faire la lumière sur tous les cas suspects.

M. Beauplan, proche de Fanmi Lavalas, était accusé d'avoir voulu instrumentaliser le rapport contre plusieurs personnalités dont le chef de l'état et son chef de cabinet.

En ce qui a trait aux autres commissions, le sénateur Jean Renel Sénatus conserve l'importante commission sécurité et justice. M. Sénatus n'est pas le seul ex commissaire du gouvernement du Grand Corps mais il bénéficie de la confiance de la majorité dans son action.

La commission intérieur qui devra prendre l'initiative de plusieurs lois notamment pour les collectivités territoriales est confiée à Nawoom Marcelus. L'ex député est élu de Bouclier, proche du PHTK.

LLM / radio Métropole Haïti