Le Sénat, version Joseph Lambert, devrait être opérationnel à partir de la semaine prochaine. Les présidents des commissions permanentes et de blocs ont défini l'ordre du jour des prochaines séances plénières.

Le rapport de la commission éthique et anti corruption sur la gestion des fonds de Pétrocaribe est dans les tiroirs du Sénat depuis plus de 2 mois. Le document pourrait être soumis à la sanction des pères conscrits lors de la première séance plénière le mardi 30 janvier 2018.

Les leaders politiques et de la société civile attendent les sénateurs à ce tournant.

Le président du Sénat, Joseph Lambert, avait promis qu'il n'entend pas jeter aux oubliettes ce document qui suscite des réactions vives des acteurs politiques.

Plusieurs sénateurs de la majorité ont dénoncé le rapport Beauplan estimant que leurs collègues de l'opposition ont instrumentalisé le document contre le chef de l'état.

Le nouveau président de la commission, Youri Latortue, allié du parti au pouvoir, juge qu'il faut que le document soit sanctionné par les sénateurs en séance plénière. M. Latortue avait réalisé en 2016 la première version du rapport de la commission éthique également contesté par les anciens ministres indexés.

Nous allons mettre la commission au travail, a dit M. Latortue lors d'un point de presse cette semaine. Il a croit que les accusations sur sa gestion sont l'oeuvre de ses détracteurs apeurés par son élection à la présidence de la commission.

La commission devrait plancher sur d'autres dossiers dans le cadre de son mandat.

LLM / radio Métropole Haïti