Le gouvernement haïtien accorde au Bureau de Monétisation des Programmes d'Aide au Développement (BMPAD) le monopole de l'importation des produits dérivés du pétrole.

En Conseil des ministres en date du 10 janvier 2018, l'exécutif a décidé d'accorder l'exclusivité de l'importation de mazout, d'asphalte, de butane et d'autres produits du même genre, ceux conditionnés en bombe aérosol au BMPAD. La résolution a été publiée dans le journal Le Moniteur du vendredi 12 janvier 2018.

Le gouvernement sollicite une grande quantité d'asphalte dans les cadre du programme de la Caravane du Changement. Le ministre des travaux Publics, Fritz Caillot, a fait état des difficultés de l'état au cours des dernières semaines pour s'approvisionner en asphalte.

Selon la résolution les commandes seront effectuées dans le cadre d'un processus ouvert à tous les opérateurs conformément à la loi.

Le ministère de l'Économie et des Finances devra, au cours des 6 prochains mois, adopter les mesures appropriées en vue de la mise en œuvre des dispositions concernant le gaz naturel. Le Bureau de monétisation des programmes d'aide au développement (BMPAD), est autorisé à centraliser les opérations liées à l'importation des produits et dérivés du pétrole ainsi que ceux liés au gaz naturel.

Le gouvernement juge qu'il est « est impérieux de prendre toutes les mesures pouvant contribuer à l'amélioration des conditions de vie de la population à cause du caractère stratégique des produits et dérivés du pétrole, ainsi que ceux liés aux gaz naturels ».

Selon les autorités haïtiennes « il est du devoir du gouvernement de s'assurer de la disponibilité, en tout temps, des produits pétroliers, leurs dérivés ainsi que ceux liés aux gaz naturels non conditionnés en bombe aérosol, et ce sur l'ensemble du territoire national ».

« Considérant qu'il y a lieu de renforcer le Bureau de monétisation des programmes d'aide au développement (BMPAD) en vue de lui permettre d'assurer la coordination des opérations liées à l'importation des produits et dérivés du pétrole, ainsi que les produits de la famille de gaz naturels », le Conseil des ministres assure avoir pris cette décision en raison de l'absence d'un cadre réglementaire établissant la procédure et les modalités pour l'entrée de nouveaux opérateurs dans le secteur pétrolier.

LLM / radio Métropole Haïti