Le ministère des affaires étrangères a rappelé en consultation son Ambassadeur auprès de l'ONU, Denis Régis, suite à la déclaration jugée désobligeante de Susan D. Page, concernant la nomination de juges d'instruction dans le cadre du dossier Petrocaribe.

Outre la condamnation des propos de Mme Page, qualifiés de partisans et nuisibles à la stabilité politique et institutionnelle du pays, le ministère haïtien des affaires étrangères a décidé d'entrer en consultation avec la diplomate haïtien.

Une démarche qui semble traduire le mécontentement d'Haïti vis-à-vis de la position de la MINUJUSTH dans cette affaire que plus d'un jugent sensible.

Une source proche de la mission onusienne contactée par Métropole a admis, sous couvert de l'anonymat, la ‘'petite légèreté'' de la MINUJUSTH qui a salué la nomination de juges d'instruction dans le cadre du dossier Petrocaribe, alors qu'il ne s'agit que de particuliers, constitués en partie civile, qui se sont saisis de l'affaire.

GA/Radio Métropole