Médecins du Monde France, poursuit son projet « Réduction de la mortalité associée aux Grossesses non désirées » lancé en 2014, en Haïti, en partenariat avec des acteurs de la société civile haïtienne que sont la fondation POZ et Solidarite Fanm Ayisyèn (SOFA) et en soutien au Ministère de la santé Publique et de la Population (MSPP). Financé par l'Agence Française de Développement, le projet a pour objectif principal d'améliorer la prévention et la prise en charge des grossesses non désirées selon une approche par les droits, en particulier auprès des jeunes et adolescents dans la zone métropolitaine de Port au Prince.

Selon les statistiques Haïti détient le taux le plus élevé de mortalité maternelle du continent américain et où les complications suite à un avortement constituent la 3ème cause de mortalité dans les structures de soins obstétricaux et néonataux d'urgence. De plus, seulement 34% des femmes utilisent une méthode de planification familiale.

Le projet est développé autour de 3 axes : l'amélioration de la prise en charge des soins après avortement, la sensibilisation des communautés sur l'importance du planning familial afin d'éviter les grossesses non désirées et l'appui au plaidoyer menée par la société civile haïtienne pour la dépénalisation de l'avortement et l'accès à la contraception des jeunes et adolescents.

En collaboration avec la société civile haïtienne et en appui aux autorités de santé, Médecins du Monde agit pour faire reculer la mortalité maternelle, pour favoriser l'accès à la contraception et surtout pour défendre la santé comme un droit humain fondamental.

LLM / radio Métropole Haïti