Le Ministère de la Communication a reçu pour son 36e conférence «Les LUNDIS DE LA PRESSE», ce lundi 19 mars 2018, la Ministre de la Santé Publique et de la Population, Dr Marie Greta Roy Clément, accompagnée du Directeur Général du MSPP, Dr Lauré Adrien, du Directeur Sanitaire de l'Ouest, Dr Martial Benêche et de quelques cadres techniciens du MSPP pour faire le point sur la situation de la diphtérie et sur la qualité de la formation des professionnels de santé dans le pays.

Étant une infection due à la bactérie Corynebacterium diphtheriae, la diphtérie se manifeste par le mal de gorge, la fièvre, l'épaisse tache grise ou blanche au fond de la gorge, ce qui peut bloquer les voies respiratoires en rendant difficile la capacité à respirer ou à déglutir et peut provoquer également une toux rauque. Cette épidémie se manifeste aussi par le gonflement du coup en partie du fait de ganglions lymphatiques enflés. Elle se propage facilement entre les individus, par contact direct ou par l'air, avec des gouttelettes respiratoires émises lorsqu'une personne tousse ou éternue, puis par le contact avec des vêtements ou des objets contaminés.

En vue de combattre cette épidémie sur le territoire national, le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) a déjà entamé des mini-campagnes de vaccination dans 40 communes du pays à haut risque. «Cette mesure de prévention a pour objectif de vacciner au total 2, 372, 302 enfants de 1 à 14 ans à travers le pays», a souligné la Ministre de la Santé Publique et de la Population, Dr Marie Greta Roy Clément, qui annonce la campagne de vaccination dans le département de l'Ouest sous le thème « Ann al vaksinen kont difteri soti 8 pou rive 13 avril 2018».

Par ailleurs, pour améliorer la qualité de la formation des professionnels de santé dans le pays, le Ministère de la Santé Publique Publique et de la Population (MSPP) entend prendre des mesures de redressement visant, entre autres, la reconnaissance des institutions spécialisées dans la formation médicale, la supervision des examens d'état, la régulation de la pratique des professions de santé dans le pays, les bourses d'études et la formation continue. A présent, Le MSPP travaille sur la révision du texte de loi portant sur le service social des étudiants finissants en médecine. Ces mesures sont envisagées non-seulement dans le cadre de l'amélioration du système de santé du pays, mais aussi pour respecter les exigences de l'accréditation de nos facultés de médecine à l'échelle internationale.

La santé publique étant l'un des points forts de la politique de l'Administration Moïse et du Gouvernement Lafontant, la Ministre de la Santé Publique et de la Population, Dr Marie Greta Roy Clément s'engage à respecter la feuille de route qui lui a été soumise, par le Premier Ministre, Dr Jack Guy Lafontant, selon le voeu du Président de la République Jovenel Moïse.

EJ/Radio Métropole Haïti