Les dirigeants du Groupe d'Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) pressent les autorités haïtiennes et dominicaines à agir avec diligence pour prévenir des violences. Ils soutiennent qu'il y a urgence de lutter contre l'impunité et les discours haineux pour faire cesser les crimes et les actes de vengeance populaire.

Le GARR exhorte les autorités des deux pays, au-delà des éléments factuels, à accorder une attention soutenue à d'autres paramètres qui contribuent à détériorer les relations entre Haïtiens et Dominicains.

Même si le calme semble être revenu au niveau de la frontière d'Anse-a-Pitres/Pedernales, la situation demeure tendue. Et si rien n'est fait, ces genres de situations risquent de se reproduire comme ce fut le cas déjà à plusieurs reprises, prévient le GARR. A chaque fois, suite à un meurtre, le plus souvent non encore élucidé, des groupes d'intérêts dominicains, ouvertement hostiles à la population haïtienne, déclenchent ouvertement et en toute impunité des actes de représailles contre toute personne suspectée d'être haïtienne en portant atteinte à leurs droits à la vie, à la sécurité, à la propriété privée et au respect de leur intégrité physique et morale, précisent les dirigeants du GARR'

Selon le GARR pour éviter la répétition de tels faits, les autorités haïtiennes et dominicaines doivent agir pour rendre justice à qui elle est due, pour créer des canaux de gestion de conflits, notamment en matière de travail et éviter qu'ils se dégénèrent en violence. « De leur côté, les autorités dominicaines doivent assumer leurs responsabilités pour sanctionner avec fermeté ceux et celles qui prêchent continuellement la haine contre les Haïtiens et qui appellent ouvertement à la violence contre cette communauté. Les autorités dominicaines ont la responsabilité de la sécurité de tout être humain qui vit sur son territoire qu'il soit ou non en situation régulière. »

Le GARR invite les autorités haïtiennes à s'entendre avec leurs homologues dominicains pour clarifier ce qui s'est passé à Pedernales et sanctionner les coupables. Il exhorte ces autorités à demander à la République Dominicaine des comptes en ce qui concerne les assassinats de plusieurs haïtiens survenus depuis le début de l'année 2018 dans des circonstances troublantes.

LLM / radio Métropole Haïti