Le chancelier haïtien, Antonio Rodrigue, réalise la plus importante réforme au sein de la diplomatie haïtienne au cours des dernières décennies. Formé dans plusieurs universités américaines et canadiennes en relation internationale et gestion des ressources humaines, M. Rodrigue est considéré par le gouvernement comme l'homme de la situation.

Ayant été en poste pendant 30 ans notamment à l'ONU et l'OEA, le ministre des affaires étrangères veut des diplomates dotés d'une solide formation. Dans le collimateur de M. Rodrigue les diplomates qui sont à l'étranger pendant trop longtemps, les absentéistes et les incompétents.

Selon le chancelier haïtien la diplomatie est la mise en œuvre de la politique étrangère par l'intermédiaire des diplomates dynamiques, motivés et compétents.

Il affiche clairement sa determination a mettre un terme à une pratique datant du 19 eme siècle faisant de la diplomatie un refuge pour des ayant droits.

La cure d'amaigrissement indispensable a déjà débuté avec une réduction de près de 50% du personnel extérieur. Sur les 1 003 diplomates et contractuels, le personnel diplomatique est réduit à 599, dont 349 diplomates et 250 contractuels.

L'objectif avoué du chancelier haïtien est de faire des économies. Il a expliqué que le montant alloué aux salaires et au fonctionnement des 49 missions diplomatiques et permanentes est passé de 290 millions à 200 millions de gourdes mensuel.

M. Rodrigue justifie ses réformes par la nécessité de mettre de l'ordre par rapport au désordre accumulé par les gouvernements antérieurs. Parmi les gouvernements antérieurs celui M. Lamothe avait lancé la diplomatie d'affaires. Toutefois la mission des diplomates n'est pas modifiée. La diplomatie haïtienne doit être un instrument de développement d'Haïti à la recherche d'investissements étrangers, d'une coopération et d'un partenariat qui respectent les priorités du gouvernement pour faire avancer et aboutir son processus de reconstruction et de développement, a expliqué le ministre Rodrigue au journal haïtien Le Nouvelliste la semaine écoulée.

LLM / radio Métropole Haïti