Les autorités municipales de Port-au-Prince s'évertuent au cours de cette semaine à la mise en application des nouvelles dispositions visant à combattre l'insalubrité.

Le maire de Port-au-Prince, Ralph Youri Chevry, a obtenu l'appui des autorités policières et judiciaires dans cette nouvelle offensive pour une capitale propre. Lors d'une conférence de presse le week end écoulé M. Chevry était accompagné d'un substitut du commissaire du gouvernement et de Berson Soljour de la DDO.

Les Port-au-Princiens ont exprimé des doutes sur la capacité de la Mairie de nettoyer la capitale. Répondant à ces préoccupations M. Chevry a informé qu'il dispose d'une flotte de 18 camions à benne compressive et d'un loader pour assainir la capitale. 13 ces camions sillonneront la capitale pour le ramassage des ordures ménagères, des déchets encombrants domestiques.

« Les équipements sont là. Le team est opérationnel et la mairie a déjà une recette suffisante pour les opérations de ramassage d'ordures », a assuré M. Chevry.

La semaine écoulée dans un arrêté municipal le Maire Chevry avait indiqué qu'un citoyen surpris en train de jeter ou de rassembler des ordures sur la voie publique est passible d'une amende allant de 10 000 à 50 000 gourdes.

« Si on ne fait rien, ce sera encore pire », martèle le maire de la capitale pour justifier ces dispositions coercitives.

LLM / radio Métropole Haïti