Le maire de Port-au-Prince, Youry Chevry, a annoncé que l'administration communale a publié le 16 mai dernier un arrêté en vue de règlementer la gestion des déchets dans la Capitale.

Tous ceux qui s'aviseront de violer cet arrêté seront passibles de sanctions, a fait savoir l'édile qui dit avoir le plein appui du Parquet et de la Direction départementale de l'Ouest de la Police nationale d'Haïti.

En effet, cet texte interdit à tout citoyen ou institution de jeter des déchets sur la voie publique ou dans un lieu public qui n'est pas autorisé par la mairie.

Des camions de la mairie de Port-au-Prince seront déployés dans plusieurs quartiers afin de ramasser les déchets produits par les ménages. Ces détritus doivent être stockés ou remis à un agent du service de la voirie de la Mairie.

Présentant la mairie comme la seule instance chargée de ramasser et collecter des déchets dans cette commune, le premier citoyen de la ville invite les compagnies privées qui œuvrent dans le ramassage d'ordures à rentrer en contact avec la mairie de Port-au-Prince sous peu afin de remplir des formalités de reconnaissance.

Selon Youry Chevry, des enquêteurs seront déployés dans les rues cette semaine afin d'identifier les espaces utilisés par ces compagnies privées pour déposer leurs déchets.

Une amende allant de 10 à 50 mille gourdes, c'est ce que tout contrevenant à cette loi aura à payer.

Pour effectuer les travaux de ramassage d'ordures dans la Capitale, la Mairie dispose d'un centre d'équipement doté de 18 camions et d'un loader. Le Maire Youri Chevry annonce pour la semaine prochaine l'arrivée de 7 nouveaux camions afin de renforcer la flotte d'équipements de la mairie.

De son coté, le substitut commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Jacques Lafontant promet de veiller au respect strict de cet arrêté de concert avec les autorités policières.

Pour gagner la confiance de la population par rapport aux nombreuses annonces qui ont déjà été faites par les mairies, Youry Chevry dit avoir les moyens politiques pour faire respecter cet arrêté municipal.

GA/Radio Métropole Haïti