Plusieurs sénateurs de la majorité expriment leur désaccord en ce qui a trait à la hausse annoncée des prix de l'essence. Les sénateurs Youri Latortue et Carl Murat Cantave expriment ouvertement leur opposition à cette hausse des prix de l'essence.

Ils jugent que le gouvernement ne peut adopter des dispositions qui accentueront la misère des couches vulnérables.

Les sénateurs Latortue et Cantave exhortent le gouvernement à recourir à d'autres sources de financement en vue de combler le déficit budgétaire.

Le chef de file d'AAA, recommande que des réformes soient apportées dans la rubrique des franchises douanières. Environ 8 milliards de gourdes de franchises accordées à des entreprises privées peuvent être récupérées, martèle le sénateur Latortue.

Il suggère également que des dispositions soient adoptées pour récupérés les fonds dilapidés dans le cadre de le gestion des fonds de Pétrocaribe. Il soutient qu'une hausse des prix du carburant équivaut à faire porter aux pauvres le poids du fonctionnement de l'état.

La hausse des prix du carburant entrainera la hausse des prix des produits alimentaires et des services, prévient-il.

C'est également l'avis du sénateur Cantave pour qui tous les secteurs productifs et commerciaux ajusteront leurs prix après la hausse des prix des hydrocarbures. C'est une très mauvaise chose, insiste t-il encourageant le gouvernement à chercher ailleurs les ressources financières pour combler le déficit budgétaire.

LLM / radio Métropole Haïti