Bénéficiant, encore une fois, du plein support du Ministère de la Culture et de la Communication (MCC), la plus grande manifestation littéraire des Caraïbes, Livres en Folie, s'est déroulée, les 31 mai et 1er juin, dans les jardins du Musée du Panthéon National Haïtien (MUPANAH.

Rencontré sur le site du MUPANAH lors de la deuxième journée de la 24e édition de l'évènement, M. Max Chauvet, Directeur Général du journal Le Nouvelliste, organisateur de la foire, n'a pas caché ses satisfactions de réunir auteurs et public pour la célébration du Livre en Haïti.

« Cette année c'est mieux organisé. On a pris des dispositions pour ne pas avoir d'embouteillages et que les auteurs puissent mieux exposer. Je suis heureux de voir qu'il y a toutes ces écoles qui envoient leurs élèves participer à l'édition de cette année », a estimé le Directeur Général du quotidien.

Livres en folie, c'est une occasion de construire le lectorat de demain et de susciter le désir d'écrire voire de former les auteurs de demain pour la pérennité de la littérature haïtienne à travers tous les genres », a affirmé M. Chauvet.

« Maintenant, déjà, je réfléchis sur la prochaine édition pour éviter les pépins de cette année, car Livres en folie doit s'améliorer chaque année » a ponctué l'organisateur sans vouloir faire un bilan des deux journées de la 24eédition.

« Encore une fois le ministère de la Culture et de la Communication répond positivement à ce partenariat [avec Livres en Folie] qui date d'environ 10 ans. On souhaite, pour les 25 ans, étendre ce partenariat à travers d'autres instances techniques du ministère. Pourquoi ne pas par exemple inclure une partie culturelle à Livres en folie », ce sont les mots de Jean-Michel Lapin, directeur général du ministère de la Culture qui représentait le titulaire dudit Ministère, M. Guyler C. Delva au lancement de la quinzaine du livre, en marge de cette édition.

Pour l'histoire, la version 2018 de Livres en Folie a réuni 159 auteurs pour 1828 titres avec comme invités d'Honneur : l'écrivaine Emmelie Prophète et l'éditeur Dieudonné Fardin.

EJ/Radio Metropole