Le maire principale des Cayes, Gabriel Fortuné a annoncé sa démission après une violente manifestation organisée par ses opposants dans la 3ème ville du pays.

L'édile affirme avoir pris cette décision parce que les protestataires ont pris pour cible son unique fille.

Dénonçant derrière ce mouvement des mains du secteur économique des Cayes, Gabriel Fortuné invite le chef de l'Etat à mettre en place au plus vite une commission chargée de la gestion de cette ville.

Joint au téléphone par Radio Métropole, un membre du secteur privé des affaires des Cayes, l'agronome Pierre Léger, accusé par Gabriel Fortuné d'être le cerveau du mouvement de protestation, n'a pas souhaité réagir.

EJ/Radio Métropole Haïti