Le gouvernement de la République d'Haïti a lancé les 2 et 3 juin 2018, le premier incubateur technologique haïtien ‘'Alpha Haïti''.

Implanté dans le complexe Ciné Triomphe qui devient ainsi le premier complexe technologique et culturel du pays, il vise à favoriser un environnement propice à la création de start-up, à l'accompagnement de projets innovants et à la formation dans le domaine des nouvelles technologies et de l'entreprenariat.

A l'issue des deux jours de conférence, le Président de la République Jovenel Moise a tenu à inaugurer l'incubateur, un projet qui lui tient àcœur et qu'il avait promis en juin 2017.

Les deux jours de conférences, présentations et panels étaient animés par de nombreux intervenants locaux et internationaux, pour présenter à près de 500 personnes, universitaires, jeunes entrepreneurs, professionnels et développeurs les axes essentiels de l'innovation technologique. Comment fonctionne un incubateur ? Comment incubateurs et accélérateurs peuvent booster l'entreprenariat et l'éco-système de l'innovation ? Quels impacts attendre sur la croissance économique ? Autant de sujets abordés avec des spécialistes haïtiens et de nombreux experts étrangers venus de Harvard University, du Florida Institute of Technology, de tous pays, E-U, Mexique, Porto Rico, Nigeria, Canada... de start-up ou d'entreprises leader dans le domaine comme IBM. La première journée s'est clôturée sur l'intervention d'un remarquable entrepreneur nigérian, M. Tony Elumelu, venu partager son expertise à travers une conférence intitulée « Comment l'entreprenariat a joué un rôle significatif dans la croissance économique africaine et ce que Haïti peut en apprendre ».

A travers les activités de Alpha Haïti, il s'agit de créer un véritable levier de développement économique. « D'ici 3 ans, Alpha Haïti se veut la porte d'entrée de l'innovation en Haïti et dans la région caribéenne. Il deviendra un catalyseur pour la commercialisation de l'innovation technologique permettant la création d'entreprises et d'emplois durables. Une production locale capable de générer de la richesse. » explique Jean Jude Salomon, ministre de l'Economie et des Finances. L'incubateur technique Alpha Haïti s'inscrit dans la continuité d'un ensemble d'initiatives prises par le gouvernement pour encourager l'esprit entrepreneurial.Divers programmes de soutien aux petites et moyennes entreprises ont été mis sur pied par le Ministère du Commerce et de l'Industrie (MCI) et le Ministère de l'Économie et des Finances (MEF) pour encadrer les entrepreneurs haïtiens. « Cet incubateur doit répondre aux exigences de compétitivité auxquelles le pays doit faire face » conclut-il.

Héberger des « start-up » pour assurer leur démarrage. Alpha Haïti a pour mission de donner un soutien personnalisé sur chaque paramètre essentiel à la création d'entreprises: hébergement et soutien logistique, mentorat, accès à des formations certifiées, adossement à un laboratoire de recherche pour une expertise à la fois scientifique et technique, accès aux financements, conférences et mise en réseaux. 50 entrepreneurs avec des projets d'affaires à forte capacité de croissance seront ainsi incubés pour une période de 6 à 9 mois, au cours de 2 sessions, soit 100 entrepreneurs par an. Comme l'a énoncé le président Jovenel Moise, dans son discours, cet espace doit devenir « une ruche, un lieu où les jeunes bourrés de talents divers, qui ont besoin d'encadrement, viennent pour développer leurs idées (...). Notre pays, en plus de ses nombreux atouts non exploités dispose d'une ressource exceptionnelle : la jeunesse de la population. 67% de la population sont âgés de moins de trente ans. C'est une mine, c'est un capital formidable qui, si bien orienté, bien encadré, peut aider à faire changer d'avenir à ce pays ».

Formations spécifiques pour les nouvelles technologies et les industries créatives. Par des formations régulièrement dispensées dans les grandes salles du complexe, Alpha Haïti proposera des formations certifiées, ateliers, conférences et événements de réseautage qui pourront concerner près de 1,000 personnes chaque mois. Le centre se veut également un accélérateur des industries créatives en offrant des ressources et formations sur-mesure et spécifiques.

Immédiatement après son lancement, l'incubateur sera opérationnel. Dès la semaine du 4 juin, l'incubateur Alpha Haïti lancera le concours de sélection des futurs incubés. Les projets soumis, seront étudiés pour en évaluer la portée et ceux qui seront sélectionnés (50 par semestre) trouveront l'appui d'Alpha Haïti. La nouvelle vocation du Complexe Ciné Triomphe sera complète avec le volet formation pour le grand public : les salles de spectacle et cinéma seront dédiés aux différents types de formation et d'événements de réseautage au grand public dans le domaine de l'innovation technologique et de l'entreprenariat, mais aussi aux activités culturelles, artistiques et de loisir. Cette double vocation du Complexe Ciné Triomphe rend l'incubateur technologique Alpha Haïti unique dans la région des Caraïbes.

Le retour du cinéma. A l'issue du premier jour de conférence, le Complexe Ciné Triomphe a accueilli une soirée culturelle, sa vocation première, désormais partagée avec une vocation de formation et de développement technologique. Les participants, jeunes pour leur majorité, ont pu découvrir le film haïtien KAFOU, du réalisateur Bruno Moural, sur grand écran et le groupe Akoustik sur scène dans un lieu parfaitement adapté aux industries créatives.

EJ/Radio Métropole Haïti