Le sénateur Youri Latortue est sur le point de réussir son pari en ce qui à trait à la vulgarisation des informations sur la dilapidation des fonds de Pétrocaribe. Mécontent de la résolution du Grand Corps transmettant le rapport de la commission spéciale sur les fonds Pétrocaribe à la Cour des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA), l'ex président du Sénat avait entrepris avec d'autres collègues de mobiliser l'opinion publique.

Le sénateur Latortue indique avoir rédigé le livre sur la gestion des fonds de Pétrocaribe suite à l'attaque au gaz lacrymogène alors qu'il présentait une conférence au Cap Haïtien.

Son ouvrage PétroCaribe : mon combat pour la reddition de comptes » a reçu un accueil favorable et est devenu le livre le plus vendu à Livres en Folie 2018.

« J'ai souhaité que mon livre serve de plaidoyer pour forcer une meilleure gouvernance publique. Pas un instant, je ne me suis attendu à ce qu'il s'érige en “bestseller”. Cette position me conforte en confirmant l'intérêt pour la reddition de comptes gérés par l'appareil d'État, a dit M. Latortue qui est considéré comme un membre de la majorité présidentielle.

M. Latortue, président de la commission éthique et anti corruption du Sénat, affirme avoir repris les informations publiées dans les deux rapports des commissions sénatoriales. L'auteur a révélé dans son ouvrage les noms des personnalités et institutions indexées dans le rapport.

Il explique également avoir fait une mise à jour des dernières informations sur le dossier. « Je dois rendre hommage à tous ceux qui dans le quotidien, loin des caméras et des micros, continuent d'insister pour plus de transparence dans la gestion des deniers publics, notamment dans le traitement des décaissements urgents. À mon sens, ils sont les véritables “héros” de cette cause et dans mon cœur, je partage cet honneur avec eux aussi. » a conclu M. Latortue.

LLM / radio Métropole Haïti