le Venezuela garde son siège provisoirement au sein de l'organisation.

19 Pays ont voté pour son éviction quatre contre et 11 autres dont Haïti ont fait abstention.

En réaction l'économiste William Savary se réjouit du fait qu'Haïti se soit abstenu lors du vote qui s'est tenu mardi pour tenter d'exclure le Venezuela de l'organisation des états américains.

Selon lui, le pays a pris sa décision de manière souveraine. Par ailleurs l'économise minimise les conséquences de ce positionnement en raison de l'absence d'aide budgétaire directe américaine à Haïti.

Vu son passé Haïti ne peut se permettre de soutenir une dictature… c'est l'avis d'Erick Gaillard, ancien membre de la commission de vérification des élections d'octobre 2015.

Intervenant pendant le journal du matin, il a estimé que s'abstenir constituait une erreur et revenait à se désintéresser de la situation des droits de l'homme au Venezuela… un acte contraire à l'engagement traditionnel d'Haïti en faveur de la liberté en Amérique latine, selon lui. Haïti a pris position en faveur du peuple vénézuélien touché par l'embargo décrété par les Etats unis en abstenant lors du vote à l'OEA explique le conseiller spécial du président.

Guichard Doré précise que les autorités haïtiennes entendent rester fidèle à leur histoire de bonnes relations avec le Venezuela sans toutefois négliger le conflit politique qui agite ce pays.

EJ/Radio Métropole Haïti