La majorité présidentielle à la chambre basse n'a toujours pas arrêté une décision en ce qui a trait à la séance d'interpellation du Premier Ministre Jack Guy Lafontant. 48 heures avant cette séance le député Ronald Toussaint a indiqué que le bloc majoritaire APH n'a pas tenu de réunion pour adopter une position face à la motion de censure des députés de la minorité.

Le bloc majoritaire compte plus de 70 membres tandis que les députés interpellateurs ne sont que 16.

Toutefois des voix discordantes se sont élevées au sein de la majorité. Certains élus hésitent à apporter un appui inconditionnel au chef du gouvernement.

Le député Toussaint concède que son vote dépendra à la fois des signaux venant de ces mandats dans la commune de Roseaux (Sud) et des directives de son bloc APH.

Les députés interpellateurs misent sur une majorité de vote au sein de l'APH pour obtenir la censure du Premier Ministre Lafontant qu'ils accusent d'incompétence. Les députés de l'Opposition soutiennent que leurs collègues ne devraient pas suivre les consignes du bloc mais tenir compte de l'insatisfaction exprimée par la population.

Le député Toussaint soutient que ses collègues de l'APH auront une réunion de travail afin de statuer sur l'interpellation. Il s'agira pour les élus d'analyser la gouvernance de M. Lafontant sans émotions, a dit le parlementaire.

La séance d'interpellation du Premier Ministre Lafontant est fixée au jeudi 28 juin 2018.

A la fin 2017 M. Lafontant avait échappé à une fronde des membres de la majorité parlementaire.

Le bloc OPL / Vérité, également allié du pouvoir, n'a pas adopté une position face à la motion d'interpellation. Le député Myriam Amilcar affirme qu'il est inconfortable par la gouvernance du Premier Ministre Lafontant. Même s'il se dit prêt à voter la censure il admet que le bloc majoritaire dispose d'atout pour conforter M. Lafontant dans ses fonctions.

Au cours des dernières semaines certains dirigeants de partis politiques alliés du PHTK ont ouvertement réclamé la démission de M. Lafontant.

LLM / radio Métropole Haïti