La fièvre du football s'intensifie en Haiti notamment dans la capitale Port-au-Prince.

Le gouvernement s'est impliqué dans les activités de ce grand rendez vous sportif en distribuant des centaines de téléviseurs dans plusieurs quartiers. Des leaders de l'opposition se sont saisis du dossier pour réclamer des détails sur le montant de la transaction et l'entreprise bénéficiaire du contrat.

Plusieurs centaines de personnes étaient une fois de plus au kiosque Oxyde Jeanty au Champ de Mars ce jeudi 28 juin 2018 pour regarder les rencontres de la Coupe du monde.

Les haïtiens sont des passionnés du football. En l'absence de leur sélection nationale, les Grenadiers, les haïtiens ont reporté leur passion sur le Brésil et l'Argentine. L'amour pour le football brésilien remonte aux années 1960 lorsque la selecao de Didi, Vava, Garincha, Zagalo et Pélé remportait les coupes du monde de 1958, 1962 et 1970.

Au cours des 5 dernières années les relations entre le Brésil et Haiti se sont intensifiées en raison de la forte migration des haïtiens.

Des T shirts et drapeaux du Brésil et de l'Argentine sont visibles sur stands des étalagistes dans plusieurs artères de la capitale. Le football est partout dans les rues, dans les médias, dans l'administration publique et les institutions politiques. Les dirigeants de l'Opposition ont compris qu'il ne peut y avoir de mobilisation anti gouvernementale tant que la Sélecao sera en course. Ils ont appelé les citoyens à la vigilance sachant qu'il faudra remobiliser les citoyens après la victoire du Brésil ou son élimination.

En attendant le gouvernement savoure un sursis d'autant que les spots vantant les réalisations du gouvernement sont diffusés à la pause des rencontres.

LLM / radio Métropole Haïti