Le Forum économique du secteur Privé (FESP) est préoccupé par la décision du gouvernement de réviser certaines lignes du tarif douanier dans le cadre de la loi de finances 2018-2019 et sans concertation préalable.

Le président du FESP, Bernard Craan, recommande au ministre de l'Économie et des Finances d'éviter l'adoption de telles mesures sans une concertation effective entre son ministère et les principales associations patronales, regroupées au sein du forum économique et de procéder au préalable à la mise sur pied d'un groupe de travail, auquel participera volontiers le forum, pour réfléchir à l'opportunité et au contenu d'un tel projet, dans l'intérêt collectif ».

Le Forum juge qu'un projet d'une telle importance, susceptible de retombées majeures sur plusieurs secteurs clés de l'économie, devrait faire l'objet d'un texte de loi distinct de la loi de finances, bénéficiant d'un large débat public, alimenté par des études d'impacts socio-économiques pour chacun des changements de tarif.

« Vu l'ampleur des tarifs proposés, le forum économique juge élevé le risque d'aggravation du double fléau de la contrebande et de l'évasion fiscale, au détriment du fisc et des entreprises nationales concurrentes, compte tenu de la porosité naturelle de notre frontière commune avec la République dominicaine et de la faiblesse de nos moyens de contrôle douanier ».

De plus le forum s'interroge sur la conformité des tarifs aux dispositions de l'OMC et au Tarif extérieur commun (TEC) applicable aux nations membres du Caricom.

LLM / radio Métropole Haïti