Le Premier Ministre nommé, Jean Henry Céant, débute ce 8 juillet 2018 les négociations en vue de la formation de son gouvernement.

Dans son intervention lors de la cérémonie officielle de présentation du nouveau Premier Ministre, le chef de l'état, Jovenel Moïse avait attiré l'attention sur les nombreux défis que devra relever le prochain gouvernement.

L'organisation des prochaines élections législatives représente l'un des principaux défis du gouvernement, a dit M. Moïse. Les élections constituent la seule voie pour conquérir le pouvoir, a soutenu M. Moïse qui a répondu indirectement aux dirigeants de l'Opposition qui réclament sa démission. L'alternance politique par les élections est la principale garantie pour la stabilité politique, a laissé entendre le président Moïse attirant l'attention sur la nécessité pour que le gouvernement lance les préparatifs afin que le scrutin puisse être réalisé en octobre 2019.

De l'avis du chef de l'état le Premier Ministre devra maintenir le dialogue avec tous les secteurs de la nation et garantir la paix sociale et la stabilité politique.

Le président Moïse se dit confiant que le Premier Ministre pourra obtenir du succès dans ce domaine difficile parce qu'il est un « homme de dialogue ».

Considérant que la nomination de M. Céant intervient à un moment crucial, M. Moïse a insisté pour que le gouvernement soit inclusif.

Les négociations avec les dirigeants des partis politiques devraient permettre la formation d'un gouvernement d'ouverture. Plusieurs dirigeants de l'opposition n'avaient pas pris part aux consultations préalable à la nomination du Premier Ministre. Ces dirigeants de l'opposition radicale refusent toute participation à un gouvernement de consensus réclamant la démission du président Moïse.

LLM / radio Métropole Haïti