Le directeur exécutif et vice président de la Sogener, Dimitri Vorbe, nie toute implication dans le scandale Pétrocaribe. Lors d'une audition de la commission éthique et anticorruption du Sénat, M. Vorbe, a assuré que sa compagnie n'avait nullement perçu de fonds provenant des résolutions du conseil des ministres sur les ressources de Pétrocaribe.

Il soutient que sa compagnie a reçu des fonds pour la production d'énergie électrique. Les termes du contrat sont disponibles pour le public, explique l'entrepreneur.

Il rejette les allégations de l'ex Premier Ministre Laurent Lamothe, qui avait fait état de décaissement de 12 millions de dollars mensuel. De l'avis de M. Vorbe les paiements de l'état à sa compagnie oscillent entre 3 et 5 millions de dollars.

Les versements sont liés à la quantité de carburant achetée, a expliqué l'entrepreneur, assurant que les responsables vérifient le compteur de production avant de payer les frais.

La Sogener est une entreprise importante qui compte plus de 30 moteurs et un personnel de 300 personnes, explique M. Vorbe dénonçant les mensonges contre la compagnie. La Sogener produit l'électivité pour le compte de l'EDH dans le cadre d'un contrat paraphé en 2005.

De son coté le président de la commission éthique et anti corruption, Youri Latortue, a fait valoir que l'enquête se poursuivra avec l'audition d'autres personnes impliquées dans le dossier. Il fait état notamment d'un ancien membre du cabinet particulier du Premier Ministre Lamothe qui aurait sollicité des ristournes des responsables de la Sogener.

LLM / radio Métropole Haïti