Le Ministre de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP), M. Pierre Josué Agénor Cadet, a fait le point sur les dispositions prises pour la rentrée scolaire prévue le 3 septembre 2018.

D'entrée jeu, le Ministre Pierre Josué Agénor Cadet a exposé les différentes actions programmées par le MENFP dans l'objectif de restructurer le système éducatif et d'alléger le fardeau des parents pour la rentrée des classes, prévue le 3 septembre prochain.

«Environ 5 mille lettres de nomination sont déjà émises en faveur des enseignants qui étaient en situation irrégulière et plusieurs centaines d'entre eux ont déjà reçu leur salaire», a informé le titulaire du MENFP, expliquant la publication de plusieurs circulaires portant sur la gestion des lycées, des frais de contribution scolaire, de la sous-traitance dans les écoles publiques, et de la nomination des personnels.

Le Ministre Agénor Cadet a rappelé que les frais de contribution scolaire annuels sont fixés à 1000 gourdes pour le 3ème cycle du fondamental (écoles nationales) et le secondaire (lycées). Aucun autre frais n'est autorisé sous peine de sanction. «Personne n'est autorisée à placer quelqu'un dans une école publique comme enseignant. La seule autorité de nomination est le Premier ministre ou le ministre de l'Education nationale par délégation du Premier ministre», a-t-il précisé tout en ajoutant qu'il n'y a pas de frais de contribution scolaire pour les 1er et 2ème cycles dans les écoles nationales. L'Etat assure la prise en charge.

Un montant de 895,975,200.00 ( huit cent quatre-vingt-quinze millions neuf cent soixante-quinze mille deux cents ) gourdes sera décaissé en vue du paiement des arriérés de salaire des enseignants du PSUGO pour l'année 2017 – 2018, a annoncé le Ministre, enchaînant sur les 780 millions de gourdes décaissées par l'état pour la subvention des manuels scolaires et des dotations. Des appuis considérables seront donnés, selon le titulaire du MENFP, aux écoles presbytérales et protestantes se trouvant dans les zones défavorisées, ainsi qu'aux écoles communales.

De plus, 61 chantiers dont 15 nouvelles constructions sont en cours d' exécution à travers le pays dans le cadre du Programme de scolarisation gratuite. Environ 3 de ces nouvelles constructions sont déjà prêtes à être inaugurées, selon le Ministre Agénor Cadet qui annonce, dans le cadre de la lutte contre la corruption, la constitution des équipes de supervision en vue de renforcer l'inspection scolaire à travers le pays, ce, pour contrôler la présence effective des enseignants dans les salles de classe et combattre toute forme de sous-traitance.

À partir du mois de septembre, un nouveau projet d'implantation de 50 centres préscolaires sera lancé dans les zones défavorisées, a conclu le Ministre Agénor Cadet, rappelant que le projet de reboisement dans les écoles sera effectif afin de mobiliser les 4 millions d'élèves pour la mise en terre d'un million d'arbres à travers le pays, suivant les instructions du Président de la République, Jovenel Moïse. EJ/Radio Métropole Haïti