M. Jean Anthony Nazaire, ex-garde rapproché de l'ex-président Jean Bertrand Aristide, a été « inculpé pour blanchiment des avoirs » par le juge d'instruction Jean Wilner Morin informe une source judiciaire. De plus la Fondation Aristide, personne morale, et les nommés Toussaint Hilaire et Mirlande Libérus Pavert, responsables de cette fondation, sont inculpés pour « complicité de blanchiment des avoirs ».

Au cours des derniers mois le juge d'instruction Jean Wilner Morin, a réalisé plusieurs auditions dans le cadre de son investigation. Il a interrogé Jean Anthony Nazaire sur l'origine de ses biens qui seraient évalués à plusieurs dizaines de milliers de dollars américains. Une source a confié au journal Le Nouvelliste que M. Nazaire compterait dans son patrimoine un hôtel, un supermarché, quatre grandes propriétés, dix véhicules et dix comptes en banque.

M. Nazaire a été un proche collaborateur de Jean Nesly Lucien , ex-directeur général de la police, et de feu Oriel Jean tous deux condamnés aux États-Unis pour blanchiment des avoirs liés au trafic de la drogue.

En cas de condamnation, la Fondation Aristide risque d'être fermée et ses biens confisqués.

Il s'agit de la deuxième procédure judiciaire lancée à l'encontre de l'ex sénatrice Mirlande Libérus Pavert. Mme Pavert, qui vit à l'étranger, a été également « inculpée comme auteur intellectuel » de l'assassinat du journaliste Jean Léopold Dominique.

Le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Ocnam Clamé Daméus, a indiqué que le dossier n'a pas encore été transmis au Parquet. Il s'est dit prêt à mettre les inculpés en accusation suivant les prescrits légaux.

LLM / radio Métropole Haïti