L'ex président haïtien, Michel Martelly, regrette les incompréhensions provoquées par ses blagues sur les hôtels et les fonds de Pétrocaribe.

Dans sa note de clarification de ce jeudi 6 septembre 2018, M. Martelly a assuré qu'il n'a aucun moment investi des fonds dans les hôtels Best Western, Marriott, NH El Rancho. « Il est de notoriété publique que ces sociétés appartiennent pour la plupart à des multinationales et des investisseurs locaux et étrangers connus et que l'État, le gouvernement haïtien, encore moins la famille présidentielle du quinquennat mai 2011 – février 2016, ne détiennent aucun intérêt ni action dans ces dites sociétés. »

« Encore une fois, nous tenons à rendre un hommage public a ces investisseurs qui ont, non seulement par leurs investissements créé plusieurs milliers d'emplois directs et indirects mais ont apporté un nouveau souffle a l'économie nationale et ont contribué a l'amélioration de l'image du pays. Il n'est un secret pour personne, qu'à coté de ma carrière politique, j'ai eu et j'ai une carrière artistique et qu'il se trouve que lors de mes prestations je me plais souvent à faire appel à l'humour et a l'auto dérision pour démystifier certains faits d'actualité et amuser le public. »

« Je note les remous et les commentaires suscités par une déclaration que l'artiste que je suis a eu à faire il y a plusieurs mois relatifs à certains de ces investissements sus-mentionnés. Je confirme qu'il s'agissait d'humour et que ces déclarations doivent demeurer dans leur contexte. Je déplore les conséquences que ces propos ont pu ou auraient pu causer ».

« Ayant bénéficié de la confiance de la population de 2011 à 2016, je demeure sensible à l'écho de sa voix. Est-ce pourquoi je tiens à déclarer péremptoirement et clairement que je suis en faveur de la reddition des comptes sur l'utilisation des fonds Petro-Caribe et tous autres fonds de l'État qui auraient pu avoir des utilisations douteuses afin d'établir la vérité et prévenir toutes accusations mensongères ou justifiées ».

« Je réitère ma confiance dans les institutions étatiques pour diligenter des enquêtes équitables, empreintes d'impartialité et de justice afin de préserver le principe de la présomption d'innocence et d'établir la culpabilité de toutes institutions ou individus qui le mériteraient si tel est le cas ».

LLM / radio Métropole Haïti