Le Premier Ministre nommé, Jean Henry Céant, a exprimé hier son opposition à la proposition d'un groupe de députés de modifier le cabinet ministériel.

Des discussions ont eu lieu hier entre le Premier Ministre nommé et un groupe de 20 députés du Nord et du Nord Est. Ces parlementaires ont plaidé pour le maintien de M. Aviol Fleurant au poste de ministre de la planification et de la Coopération Externe (MPCE).

Lors des échanges, déroulés en présence du chef de l'état, Jovenel Moïse, les parlementaires ont justifié leur proposition par la nécessité de garantir le versement des fonds prévus dans le cadre des allocations aux communes. Le député Hermogene Daniel a fait valoir que M. Fleurant, ayant une bonne connaissance des dossiers, pourrait permettre à ces communes d'obtenir les fonds promis.

Le décaissement de ces fonds a été retardé en raison de la lourdeur administrative dans le traitement des dossiers.

Face à la recommandation des élus, M. Céant a exprimé son désaccord arguant que l'étape de la formation du gouvernement était déjà bouclée. Un des proches du Premier Ministre nommé a confirmé la rencontre mais a démenti que des disputes ont eu lieu sur ce dossier.

Le député Daniel, présent lors des échanges, a fait valoir qu'il ne s'agit nullement de conditions pour le vote de la déclaration de politique générale du Premier Ministre. Il justifie la requête en raison de l'urgence de réaliser les infrastructures de base dans les régions. Il ne s'agit pas de requête personnelle mais de revendications pour les résidents des régions, a t-il expliqué.

Il révèle qu'une commission de suivi sera constituée ce lundi en vue de poursuivre les échanges avec le Premier Ministre.

Les députés du Nord et Nord Est donnent l'assurance que leur démarche ne vise pas à désigner un représentant au gouvernement mais à favoriser la réalisation des projets soumis par les collectivités locales.

LLM / radio Métropole Haïti