L'économiste Pierre Mary Boisson plaide pour un salaire minimum qui respecte le taux d'inflation réel afin d'éviter toute répercussion sur le cout de la production et de fragiliser les emplois notamment dans le secteur de la sous-traitance.

Le directeur de la Sogesol se positionne parallèlement contre toute tentative de fixer le salaire minimum en dollar.

Selon lui, cette solution, efficace a court terme va pénaliser les ouvriers sur une plus longue durer.

Nous avons appris que le conseil supérieur des salaires a déjà transféré son rapport au ministère des affaires sociales, qui doit l'acheminer au président de la République.

Des patrons d'entreprises privées dont Réginald Boulos et Dimitri Vorbe pressent les autorités haïtiennes à accorder une hausse significative des salaires aux ouvriers de la sous traitance.

Ils préconisent des hausses supérieures à 30% pour les ouvriers de ce secteur spécialisé dans la production de vêtements pour les opérateurs étrangers.

EJ/Radio Métropole Haïti