Le porte parole du gouvernement, Eddy Jackson Alexis, condamne l'agression contre la mairesse de Tabarre, Nice Simon. Nous condamnons la violences sur toutes ses formes surtout contre une autorité publique, a dit le secret d'état à la communication.

Plusieurs dirigeants d'organisation de droits humains ont averti que les relations entre des responsables de l'Executif et M. Yves Léonard pourraient empêcher le bon déroulement des investigations sur ce dossier.

M. Léonard, compagnon de Mme Simon, est un entrepreneur dans l'Immobilier. Il est le propriétaire de la résidence actuelle du chef de l'état Jovenel Moïse.

M. Alexis donne l'assurance que le gouvernement n'interférera en rien dans la procédure judiciaire. Il n'y a pas de proximité avec les autorités lorsqu'une personne enfreint la loi, lance t-il.

Par ailleurs le ministre de la justice, Roudy Aly, a mis en disponibilité le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de la Croix des Bouquet, Yvon Jean Noel. Il est accusé par la mairesse de Tabarre d'être en collusion avec M. Léonard pour empêcher des enquêtes sur des actes de corruption et de détournement de fonds à la Mairie de Tabarre.

M. Jean Noel nie toute implication dans des actes illégaux et accuse Mme Simon d'avoir utilisé cette affaire pour échapper à des poursuites dans le cadre d'une enquête sur la corruption.

Le substitut Etzer Guillaume, qui assume l'intérim au Parquet de la Croix des Bouquet, a émis hier un mandat d'amener à l'encontre de M. Léonard et a favorisé le processus ayant permis à Mme Simon de récupérer son enfant.

LLM / radio Métropole Haïti