L'entrepreneur Réginald Boulos se réjouit de la décision du gouvernement de rapporter l'arrêté du 1er mars dernier dédollarisant l'économie.

Pour lui, il s'agit d'une bonne décision qui va permettre de réduire certains couts de transaction.

Réginald Boulos estime que la seule méthode qui permettrait de faire baisser la pression sur la gourde serait d'augmenter la production nationale dans un contexte où 75% de l'alimentation consommée dans le pays est importé. Le rôle des autorités est de mettre en place des infrastructures de base pour favoriser le développement de l'économie et de garantir l'accès au crédit aux petits producteurs.

Interrogé sur le dossier du salaire minimum l'homme d'affaire propose une indexation du salaire minimum dans la sous-traitance textile aux fluctuations du dollar. Il a insisté sur le fait qu'une telle mesure permettrait de protéger les ouvriers de ce secteur et de les rendre moins vulnérables aux aléas économique. Par ailleurs Monsieur Boulos prône la mise en place par les autorités de mesures d'accompagnement en faveurs des ouvriers dans le domaine de la restauration et du transport. D'un autre coté Reginald Boulos juge nécessaire la marche prévue pour ce 17 octobre. Il estime que ce mouvement pour demander des redditions de compte est légitime mais dit craindre que les leaders qui prônent la violence le détournent de son but et de sa logique. EJ/Radio Métropole Haïti