Le sénateur Dieupie Chérubin emboîté le pas au chef de l'état et plaide pour la démission des officiels de l'administration Moïse mis en cause dans l'affaire Pétrocaribe,

Le sénateur Chérubin, avait en début d'année, appuyé une résolution du Sénat recommandant le transfert de l'enquête sur la dillapidation des fonds Pétrocaribe à la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA).

Le secrétaire du bureau du Sénat est favorable au lancement dans le meilleur délai d'une procédure judiciaire. L'état doit prendre en compte les revendications de la population exprimées lors de la journée de manifestation du 17 octobre 2018, insiste t-il.

Si le sénateur élu dans le sud est se réjouit que cette manifestation ait pu se dérouler pacifiquement il se dit préoccupé par la perspective d'une nouvelle manifestation Le 18 novembre 2018.

Il croit que la mise en branle de la procédure judiciaire contre les dilapidateurs est le seul moyen de ramener la paix et la sérénité au sein de la population.

Il recommande aux institutions d'envoyer des signaux pour garantir la concrétisation du procès Pétrocaribe. De l'avis du sénateur de la KID il faut une procédure célère. Dans deux ou trois semaines il faut engager des actions contre des personnalités accusées ce qui permettra de prouver la détermination des autorités, a insisté M. Chérubin.

Préoccupé le sénateur Chérubin est d'avis que des institutions internationales soient impliquées dans l'enquête afin de s'assurer de la confiance des citoyens.

Il espere que ce procès sera historique et marquera un point de départ dans la procédure de reddition de compte.

LLM / radio Métropole Haïti