La chambre de commerce et d'industrie de l'Ouest (CCIO) appelle le gouvernement à donner satisfaction aux revendications de justice de la population dans le cadre du dossier Petrocaribe.

Dans une note de presse datée du vendredi 19 octobre dernier, la CCIO fait toutefois valoir que la situation actuelle nuit à l'économie du pays, menacé d'une véritable explosion qui risque de déboucher sur une catastrophe politique.

En conséquence, la chambre de commerce et d'industrie de l'Ouest exhorte le Premier ministre et son gouvernement à éliminer les gaspillages au niveau de l'administration publique, à prendre des mesures pour élargir l'assiette fiscale en accordant une attention spéciale à la lutte contre la contrebande et la fraude et à mettre des conseils d'administration tripartites en place au niveau de l'ONA et de l'OFATMA pour permettre aux cotisants de reprendre le contrôle de ces institutions.

Une note signée par le président de la CCIO, Franz Bernard Craan.

Notons que ces derniers jours, les entreprises privées, notamment les hôtels et les supermarchés sont souvent prises pour cible lors des manifestations de rues.

GEA