Le Fonds vert pour le climat a approuvé aujourd'huiRECLIMA, un projet conçu par la FAO et estimé à 127,7 millions de dollars, dont le but est d'améliorer la résilience climatique des systèmes agricoles dans le «Couloir sec» du Salvador.

Ce projet devrait bénéficier à 225 000 personnes, dont 20 000 appartenant aux communautés autochtones. Les femmes dirigent environ 38 pour cent des ménages ciblés.

La décision, prise par la Direction du Fonds vert pour le climat lors de sa réunion du 17 au 20 octobre à Manama, au Bahreïn, entraînera l'allocation de près de 35,8 millions de dollars au projet de la part du Fonds vert pour le climat. Le projet recevra également 91,8 millions de la part du gouvernement salvadorien et de l'Initiative pour le Fonds des Amériques (FIAES).

RECLIMA concernera 50 000 agriculteurs familiaux dans 114 municipalités - soit presque 15 pour cent de l'ensemble des agriculteurs familiaux du pays. Le projet travaillera avec un tiers des personnes les plus vulnérables au changement climatique dans le «Couloir sec» du Salvador, une région affectée par de graves sécheresses, inondations et tempêtes tropicales.

«C'est un projet décisif en vue d'adapter le pays aux effets du changement climatique. Cette proposition vise à adopter une nouvelle façon de cultiver au Salvador», a indiqué Mme Lina Pohl, Ministre salvadorienne de l'environnement et des ressources naturelles.

« En se focalisant sur les petits agriculteurs - qui sont souvent ceux en première ligne lorsqu'il s'agit des répercussions du changement climatique - ce projet contribuera non seulement à renforcer la résilience mais créera également des gains d'efficacité et permettra ainsi à des communautés entières de prospérer face au changement climatique, » a déclaré Mme Maria Helena Semedo, Directrice générale adjointe de la FAO, chargée du climat et des ressources naturelles.

EJ/Radio Métropole Haïti