Une délégation haïtienne , participe à la réunion internationale de haut niveau du Partenership Initiative Sustainable Land Management (PISLM), à Guyana Britannique, du 13 au 21 octobre 2018.

L'Initiative de Partenariat sur la Gestion Durable des Terres (PISLM) formulée dans le cadre du programme techniquedes Petits Etats en Développement (PIED) des Caraïbes, vise à fournir un cadre pour aider les pays parties à mettre en œuvre la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la Désertification et la Sécheresse. Elle entend également prendre en compte la composante gestion du Programme d'action de la Barbade et la Stratégie des PEID des Caraïbes.

Ainsi, l'un des organes du PISLM est la réunion de haut niveau du PISLM qui rassemble des Ministres des Caraïbes responsables de la mise en œuvre de la Convention. Cet organe se réunit au moins une fois tous les deux ans pour évaluer le travail effectué par le groupe de travail PISLM et pour établir un ordre du jour pour les deux prochaines années. Il convient de noter que cette réunion survient à la veille de la dix-septième(17ème) session du Comité de la Convention chargé d'examiner la mise en œuvre de la Convention (CRIC 17) qui se tiendra à la Cooperate Republic of Guyana en janvier 2019.

Durant sa participation à cette rencontre, la délégation haïtienne insistera auprès des Partis sur la nécessité de développer une position commune des PEID des Caraïbes pour présenter à cet important rassemblement mondial.

La position d'Haïti s'exprime également à travers les engagements clairs de l'Etat haïtien à faire du reboisement une des priorités nationales. Dans le cadre de la caravane du changement, le peuple haïtien est mobilisé dans la plantation d'arbres, grâce au programme de construction de 14 centres de germoplasme forestier et fruitier à travers le pays. Dans cette même logique, à partir de l'année académique 2018-2019, tous les élèves haïtiens seront formés sur des thématiques liées à l'environnement.

La République d'Haïti, à travers sa délégation, renouvelle sa détermination à assumer sa responsabilité pour lutter contre la désertification et la pollution de l'environnement. Ce combat qui se veut à la fois régional et mondial s'inscrit dans la dynamique d'une gestion durable la terre.

EJ/Radio Métropole Haïti