Le Premier ministre Jean Henry a renouvelé son engagement à déployer tous les efforts de son gouvernement pour consolider les processus déjà enclenchés pour moderniser l'administration publique et faciliter la tenue d'un procès Petrocaribe à la fois juste et équitable pour tous.

Pour ce faire, un train de mesures a été adopté et présenté :

1) La commission d'un groupe d'experts nationaux chargé d'analyser l'ensemble des documents administratifs, politiques et autres , en lien avec le dossier.

2) Parallèlement, la mise sur pied d'une commission indépendante de recherche de vérité. Cette dernière sera constituée de personnalités de la société civile et encadrée par une firme étrangère d'expertise comptable et d'audit.

3) Le Gouvernement poursuivra son travail d'analyse et de quête de vérité via les institutions déjà engagées dans la lutte contre la corruption. Ces dernières recevront du gouvernement un accompagnement continu.

4) Tous les moyens adéquats et nécessaires seront mis à la disposition de la justice pour que s'ouvre la voie à l'éradication irréversible de la corruption au sein de la fonction publique haïtienne.

5)La lumière sur les fonds Petrocaribe s'inscrit dans le cadre de la lutte globale de l'administration Moïse/Céant contre la corruption, la prévarication et la contrebande.

EJ/Radio Métropole Haïti