Le chef de l'état haïtien, Jovenel Moïse, a débuté cette semaine une nouvelle phase de son administration.

Le limogeage de Wilson Laleau, proche de la famille présidentielle, marque un véritable tournant. M. Laleau, qui fut aux commandes du ministère des finances et de l'économie et de celui du commerce et de l'industrie durant les 5 ans du mandat de Michel Martelly, a été impliqué dans la gestion des fonds de Pétrocaribe.

Il a été remplacé par un proche du chef de l'état.

Nahomme Dorvil, est un entrepreneur très actifs dans le fonctionnement des chambres de commerce. Pharmacien de profession M. Dorvil est le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Artibonite.

Il a une bonne connaissance du secteur privé et notamment des associations patronales puisqu'il fut vice-président de la Chambre de commerce et d'industrie d'Haïti.

Récemment il a été choisi comme Représentant du patronat au sein du Conseil d'administration des organes de sécurité sociales (CAOSS).

M. Dorvil, fidèle du président Moïse, devrait permettre de maintenir une bonne relation entre l'administration et le secteur privé. En raison de l'affaire Pétrocaribe plusieurs membres du secteur privé ont été accusés de vouloir non seulement tirer les ficelles mais prendre le controle effectif de certains organismes.

Le sénateur Jacques Sauveur Jean dit comprendre la nécessité pour le chef de l'état de choisir un homme de confiance afin de remettre de l'ordre dans les affaires. Il avait au cours des derniers mois critiqué le comportement de plusieurs conseillers du chef de l'état.

D'autres proches du chef de l'état pourraient revenir au Palais National dans les prochains jours. En début de semaine la Présidence avait fait état de la révocation de 18 hauts fonctionnaires.

En remplacement de Yves Germain, le chef de l'état a fait choix de Jean Hilbert Lebrun comme nouveau secrétaire général du Palais National.

M. Hilbert Lebrun était jusqu'à sa nomination l'administrateur général du palais national.

LLM / radio Métropole Haïti