Les autorités policières haïtiennes affirment que le chef de gang du village de Dieu, connu sous le nom d'Arnel, a recommencé à perpétrer des forfaits dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. Des informations rapportées aux forces de l'ordre font état de la présence de ce chef de gang dans la zone de première avenue Bolosse le lundi 29 octobre 2018.

Arnel et 3 autres complices auraient été impliqués dans deux affrontements séparés avec des patrouilles de la Police et d'autres bandes rivales.

Les informations ont été communiquées ce mardi par le porte parole de la Police, Michel Ange Louis Jeune. Les accrochages avaient provoqué une forte panique au bicentenaire non loin du village de Dieu et de la première avenue Bolosse.

M. Louis Jeune indique que les 4 membres du gang lourdement armés avaient fait usage de leurs armes pour se défaire d'un controle d'une patrouille policière. Arnel et ses complices ont dû abandonner le véhicule volé à bord duquel ils se trouvaient afin d'échapper aux forces de l'ordre.

Mais dans le quartier de première avenue Bolosse ils se sont retrouvés nez à nez avec des enemis d'un gang rival.

Les forces de l'ordre ont découvert que les bandits avaient placé une plaque minéralogique Service de l'état sur le véhicule volé.

Le porte parole de la police rapelle que le chef de gang Arnel avait été apprehendé par les forces de l'ordre. Il avait été remis en liberté par la justice.

M. Louis Jeune donne l'assurance que les forces de l'ordre s'évertueront à appréhender à nouveau le chef de gang du village de Dieu.

LLM / radio Métropole Haïti