La situation des finances de l'état haïtien est calamiteuse dixit le ministre des finances Ronald Décembre. Il révèle que le déficit budgétaire pour l'exercice fiscal 2017-2918 est superieur à 20 milliards de gourdes.

Le déficit devrait s'empirer en raison de la dévaluation continue de la gourdes par rapport au dollar américain et de l'impossibilité pour le gouvernement d'atteindre les prévisions de recettes inscrites dans le budget, a fait remarquer le grand argentier de la République.

Intervenant lors d'une audition de la commission finance de la chambre basse le jeudi 25 octobre 2018, M. Décembre a admis que le gouvernement sollicite en des conjonctures pareilles une un financement de la Banque de la République d'Haiti (BRH).

Le ministre décembre à fait valoir que les marges de manœuvres sont étroites. Il indique que le gouvernement pourrait envisager de mobiliser des ressources supplémentaires à travers les agences de perception. Cependant il admet que ces organismes notamment la Direction Générale des Impôts et l'Administration Générale des douanes ont déjà atteint un très haut niveau de rendement.

L'autre option pour réduire le déficit budgétaire est la réduction des dépenses. C'est l'une des méthodes préconisées par plusieurs acteurs de la société civile.

Le ministre de finances est d'avis que les autorités oeuvrent afin de collecter des taxes de la part des citoyens qui ne sont pas des contribuables. Il estime qu'un grand nombre de citoyens ne paient leur impôt et taxes.

Au cours des dernières semaines des spécialistes avaient alerté sur la forte hausse du déficit budgétaire. Ils appellent à des mesures d'austérité en vue de maîtriser le déficit.

LLM / radio Métropole Haïti