L'ancien Premier ministre, Laurent Lamothe, est attendu au Parquet de Port-au-Prince, ce vendredi 9 novembre.

Une correspondance paraphée par le commissaire du Gouvernement, Me Clamé-Ocnam Daméus, faisant état de cette invitation, circule sur les réseaux sociaux.

Dans cette lettre adressée à l'ex-chef du gouvernement, le parquetier souligne à l'attention de Laurent Lamothe que sa démarche s'inscrit dans la droite ligne de l'enquête ouverte et suivie par le Parquet sur l'affaire PetroCaribe, dans le cadre de laquelle d'anciens gestionnaires des fonds vénézuéliens sont entendus.

Alors que la correspondance adressée par le Parquet à Laurent Lamothe porte la date du 31 novembre 2018, l'avocat de l'ancien Premier ministre, Me Mario Delcy, rapporte que celui-ci n'a pas encore été touché formellement d'une quelconque invitation.

Réaffirmant que la démarche du commissaire du Gouvernement, Me Clamé-Ocnam Daméus, est illégale, le défenseur de l'ex-Premier ministre rappelle à celui-ci que le système législatif haïtien n'admet pas l'émission de mandat collectif. ‘' Laurent Lamothe n'entend pas se laisser faire. Son cabinet d'avocates prépare une attaque en règle contre Me Clamé-Ocnam Daméus'', annonce Me Mario Delcy.

EJ/Radio Métropole Haïti