Une nouvelle étape a été franchie dans le cadre du dossier Pétrocaribe. C'est la première fois que certaines personnalités sont sur le point d'être écrouées.

Le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Ocnam-Clamé Daméus , a émis hier des mandats d'amener à l'encontre de trois anciens directeurs du Bureau de monétisation des programmes d'aide au développement (BMPAD). Il s'agit de Michaël Lecorps, Eustache Saint-Lot, Patrick Noramé.

Le BMPAD avait la charge d'exécuter les résolutions du Conseil des Ministres sur les projets financés dans le cadre de l'accord sur les produits pétroliers.

Le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince accuse ces anciens directeurs du BMPAD de concussion, de passation illégale de marchés publics, d'enrichissements illicites, d'abus de fonction, de détournement de fonds publics et d'association de malfaiteurs.

M. Patrick Noramé fai l'objet d'un mandat international et d'une mesure d'interdiction de quitter le territoire émise par le parquet au sujet des dépenses estimées à plusieurs millions de dollars américains du BMPAD. En ce qui a trait à M. Eustache St-Lot, il a été placé en garde à vue au commissariat de Port-au-Prince sur ordre du commissaire du gouvernement, Me Danton Léger, le vendredi 27 mai 2016.

L'étau se resserre autour des anciens hauts fonctionnaires et anciens officiels des administrations de René Preval, Michel Martelly et Jocelerme Privert, impliqués dans la gestion des fonds de Pétrocaribe.

Le chef du Parquet de la capitale qui a repris l'offensive dans le dossier Pétrocaribe a également lancé de nouvelles invitations aux anciens Premiers ministres Laurent Salvador Lamothe et Jean Max Bellerive. Les auditions des ex Premier Ministres sont fixées au 9 et au 13 novembre 2018.

LLM / radio Métropole Haïti