Vingt-quatre heures après la mobilisation antigouvernementale, les représentants des trois pouvoirs de l'Etat s'étaient réunis au Palais national, ce lundi 19 novembre, pour une évaluation de la conjoncture sociopolitique en vue d'y apporter des réponses concertées.

Selon un communiqué de presse émanant de la Présidence, à l'issue de cette rencontre à laquelle ont pris part le président de la République, Jovenel Moïse, le Premier ministre, Jean Henry Céant, les présidents des deux chambres, Joseph Lambert et Gary Bodeau, ainsi que le président de la Cour de Cassation, Me Jules Cantave, il a été décidé que l'Exécutif poursuive le dialogue avec tous les secteurs de la vie nationale.

La résolution des problèmes liés à l'insécurité, l'intensification des programmes d'apaisement social, sont les deux autres engagements pris par l'administration Moïse-Céant qui n'a pas évoqué de date pour passer à l'action.

Toujours d'après ce document, une entente a été trouvée entre les trois Pouvoirs en vue de trouver l'harmonie nécessaire pour un meilleur fonctionnement de l'Etat.

GEA/ Radio Métropole Haïti