Un certain calme était revenu dans plusieurs grandes villes haïtiennes après trois journées de paralysie des activités. Les journalistes dans les régions ont fait état d'une timide reprise des activités à Jacmel, à Petit Goave, aux Cayes, aux Gonaïves et à Mirebalais

A Jacmel (sud est ) certaines succursales de banque commerciale avaient ouvert leurs portes.

Aux Gonaïves (Artibonite) la situation était calme même si des barricades de pneus sont entreposées dans certains quartiers. Une rareté de carburant est noté dans la cité de l'indépendance.

À Mirebalais (Centre) il y a une timide reprise des activités économiques. Des élèves étaient remarqués dans certains établissements scolaires.

Le gouvernement tente d'encourager la reprise des activités dans la région métropolitaine de Port-au-Prknce. Le secrétaire d'état à la sécurité publique, Ronsard Saint Cyr, a indiqué que des dispositions ont été adoptées pour favoriser la reprise des activités économiques.

Il a espéré que les chauffeurs de tap tap investissent les routes pour assurer le transport en commun indispensable dans la région métropolitaine.

Des citoyens étaient remarqués dans les stations en quête de tap tap.

LLM / radio Métropole Haïti