Les activités commencent à reprendre timidement ce mercredi à Port-au-Prince, après deux journées de tensions, liées aux différentes manifestations organisées le 18 novembre dernier par l'opposition politique.

Les citoyens de la zone Métropolitaines tentent de braver leur peur et de vaquer à leurs occupations.

Très tôt ce mercredi les tracteurs des Travaux Publics étaient dans les rues de Port-au-Prince. En un rien de temps, les différentes artères de la capitale haïtienne étaient débarrassées des restes de barricades enflammées, des débris de toute sorte qui entravaient la circulation automobile.

A Port-au-Prince, le transport en commun est toujours paralysé mais, parallèlement le gouvernement a mis à la disposition du public des autobus.

Quelques voitures privées ont été remarquées également sur l'autoroute de Delmas.

Mais d'autres quartiers de la capitale les activités sont toujours au point mort, A Bon Repos en plaine, par exemple au nord de Port-au-Prince, des barricades de pneus enflammées sont toujours visibles sur la nationale numéro un.

EJ/Radio Métropole Haïti