Le président haïtien, Jovenel Moïse, est déterminé à boucler le mandat qui lui a été accordé par le peuple, a soutenu aujourd'hui un officiel et porte parole du PHTK, Rudy Herriveaux. Reconnaissant que la situation est difficile, M. Herriveaux lance un appel au dialogue avec les leaders des partis politiques en vue de trouver une solution.

Le gouvernement tend la main à l'opposition tout en dénonçant l'intoxication sur les réseaux sociaux sociaux. M. Herriveaux, également directeur général du ministère des affaires sociales, déplore la conjoncture de peur qui a prévalu au cours des 4 derniers jours. Il insiste sur la nécessité d'oeuvrer pour rétablir la paix dans les cœurs.

M. Heriveaux prévient que la démission du chef de l'état ne sera pas au menu des discussions. Il rapelle que des leaders de partis politiques de l'opposition qui avaient perdu les élections de 2016 se sont radicalisés en vue de parvenir au pouvoir.

Le chambardement ne peut être un objectif dit-il condamnant le comportement anti-démocratique des leaders de l'opposition.

LLM / radio Métropole Haïti