L'ambassadeur Kenneth H Merten, sous-secrétaire d'Etat au Département d'Etat Américain, déplore la violence et l'instabilité en Haïti.

Interrogé sur les revendications de l'opposition relatives à la démission du président Moïse, le diplomate américain a insisté sur la nécessité pour que le renouvellement du personnel politique se fasse par le biais des élections. « Nous autres aux Etats-Unis, nous allons aux élections pour choisir nos leaders. En Haïti, j'ai l'impression que la majorité des gens aimeraient aller aux élections pour choisir, changer leurs leaders. Cela donne moins de travail à faire. La violence empêche l'accomplissement de bonne choses, de bonne chose comme l'investissement », a répondu Kenneth H Merten, lors d'une interview à la Voix de l'Amérique, le mercredi 21 novembre 2018.

M. Merten a également condamné les actes de violences enregistrées lors des 3 journées de manifestations et de grève. « Comme tout le monde le sait, les Etats-Unis n'aiment pas les situations de *violence*, de dérapage. Si quelqu'un a un problème avec le gouvernement, c'est normal qu'il proteste, qu'il manifeste. Mais ce n'est pas bon que des gens attaquent de paisibles citoyens. Haïti a besoin d'investissement, Haïti a besoin d'investisseurs. Nous avons besoin de paix pour pouvoir continuer à faire des affaires avec le gouvernement haïtien, avec le peuple haïtien. Il y a des façons de faire entendre sa voix. Les gens veulent le changement mais nous savons tous que le changement s'opère lentement », a laissé entendre M. Merten.

LLM / radio Métropole Haïti