Contraint depuis son investiture à gérer les mouvements de contestation, le Premier Ministre haitien, Jean Henry Céant, a lancé hier un de ses projets d'apaisement social. Même si ce programme est une nouvelle monture des projets d'assainissement de fin d'année, il revêt un caractère particulier après les manifestations et la paralysie des activités économiques pendant 4 jours.

Le Programme vise à soulager la misère dans les couches les plus vulnérables de la population. Les résidents des quartiers populeux devraient être les principaux bénéficiaires de ce programme d'assainissement.

Plus de 50 000 personnes seront touchées par ce programme d'une enveloppe de 2 milliards de gourdes.

Le chef du gouvernement insiste sur l'importance de ces ressources financières pour les personnes défavorisées qui sont tenaillées par la faim. Nous ne pouvons plus accepter que nos compatriotes ne puissent payer la scolarité de leurs enfants ou avoir un repas, a dit M. Céant qui a donné hier le coup d'envoi du programme au champ de Mars.

Ce projet ne représente qu'une goutte d'eau face à la détresse des millions de gens qui vivent dans les quartiers populeux de Port-au-Prince et des grandes villes. M. Céant assure que ce projet n'est que la première étape d'un vaste programme a l'attention des couches vulnérables.

Il promet que ses activités de négociations politiques ne limiteront pas ses efforts afin de trouver des emplois pour les vulnérables.

Le gouvernement entend donc creer l'apaisement dans les quartiers populeux qui constituent un bastion pour la contestation.

LLM / radio Métropole Haïti