Les autorités douanières haïtiennes alertent sur la hausse des franchises accordées au cours des dernières années. Le directeur général de l'Administration Générale des Doaunes (AGD), Rommel Bèl, révèle que les franchises sont évaluées à 19 milliards de gourdes pour l'année fiscale 2017-2018. En 2016-2017 les franchises étaient évaluées à 10 milliards de gourdes.

Les franchises sont accordées par les ministères des finances et de la planification. L'AGD n'a aucun droit de regard sur les documents de franchises, explique M. Bèl précisant qu'il revient aux autorités fiscales et politiques de décider de la suspension d'une franchise.

Pour les trois dernières années les pertes en ce qui a trait aux droits concédés sont supérieures à 37 milliards de gourdes.

Le sénateur Youri Latortue dénonce la hausse des franchises accordées aux organisations non gouvernementales au cours de l'exercice fiscale 2017-2018.

Les ONG ont bénéficié de franchises de l'ordre de 6.3 milliards de gourdes, révèle le président de la commission éthique et anti corruption du Sénat. En 2016-2017 les ONG avaient bénéficié de 1.5 milliards de gourdes de franchise.

Le sénateur Latortue exige une meilleure régulation de ce secteur par le gouvernement. Il s'étonne que les franchises soient en hausse tandis que le nombre d'ONG a diminué.

Il préconise des enquêtes en vue de rechercher des cas de malversations au préjudice de l'État haitien.

LLM / radio Métropole Haïti