M. Vladimir Paraison, réputé proche du chef de l'état, a été démis cette semaine de ses fonctions de chef de la sécurité de la Présidence.

Le commissaire principal, Laguel Civil, coordonnateur adjoint de l'Unite de Sécurité du Palais National, a remplacé l'inspecteur général, Vladimir Paraison, à la tête de cette unité spécialisée.

M. Guychar Doré, conseiller du chef de l'état, indique avoir été informé de la décision ce matin. Proche du chef de l'état M. Doré assure ne pas savoir la cause de la mise à l'écart de l'ex directeur départemental de la Police.

Interrogé sur un lien entre le mandat d'amener dont est l'objet M. Paraison et son limogeage, M. Doré affirme ne pas être en mesure de faire le lien entre ces deux dossier.

M. Paraison avait été un des responsables de la structure de sécurité de M. Jovenel Moïse pendant la campagne électorale de 2016.

Le chef de la police, Michel Ange Gédéon, a également confirmé le limogeage de M. Paraison.

C'est à la demande du Secrétariat général du palais national que M. Vladimir Paraison, coordonnateur de la sécurité générale du palais national, a été démis de ses fonctions. « Il m'a été demandé de rapporter l'ordre de nomination ou de transfert de l'inspecteur général Vladimir Paraison au palais national comme coordonnateur de la sécurité générale, a expliqué M. Gédéon.

M. Paraison est l'objet d'un mandat d'amener dans le cadre de l'instruction par le juge Dieunel Lumérant de la saisie d'une cargaison d'armes à feu à Saint-Marc en 2016. Le haut gradé de la PNH avait révélé récemment avoir lancé une procédure de récusation contre le magistrat.

LLM / radio Métropole Haïti