Les deux principales associations nationales de médias réclament des négociations avec le Conseil National télécommunications (Conatel), sur la hausse des tarifs dans le secteur.

Les responsables de l'Association des Médias Indépendants d'Haïti (AMIH) et l'Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH), indiquent avoir pris connaissance sur les médias sociaux d'une note circulaire faisant état de nouvelles dispositions pour réguler le secteur de la radio télédiffusion en Haïti à partir du 3 décembre 2018 ce sans consultation ni réunion d'information préalable avec les associations concernées.

L'Association des Médias Indépendants d'Haïti (AMIH) et l'Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH) demandent à leurs membres d'attendre que le Conatel transmette les documents et rencontre leur association respective avant toute autre démarche.

Les présidents de l'ANMH, Frantz Duval et de l'AMIH, Venel Remarais précisent que leurs organisations n'ont pas rencontré formellement les responsables du Conatel depuis 2017 ni reçu de réponse à leur correspondance de février 2018 au sujet d'un éventuel contrat et d'un barème de prix.

Convaincu que le dialogue est indispensable à l'harmonie dans le secteur de la radio télédiffusion en Haïti, l'Association des Médias Indépendants d'Haïti (AMIH) et l'Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH) vont entreprendre toutes les démarches pour défendre les intérêts de leurs membres en particulier et de chaque station de radio en général et tout faire pour maintenir des rapports cordiaux avec le Régulateur. En ce sens, l'Association des Médias Indépendants d'Haïti (AMIH) et l'Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH) réaffirment leur volonté de respecter leurs engagements, espèrent prendre connaissance de la proposition de contrat et du barème dans les meilleurs délais et sont prêtes à rencontrer, à leur convenance, les responsables du Conseil National des Télécommunications (Conatel).

L'ANMH et l'AMIH demandent à leurs membres et à tout un chacun du secteur de la radio télédiffusion de garder leur sérénité et de poursuivre leur travail de service public.

LLM / radio Métropole Haïti