Le chef de la Police, Michel Ange Gédéon, nie avoir envoyé des émissaires de la police communautaire pour s'entretenir avec le chef de gang Arnel Joseph. Il répondait aux accusations du sénateur Jean Renel Sénatus, président de la commission justice et sécurité lors d'une audition des membres du Conseil Suoerieur de la Police Nationale (CSPN).

Je n'ai pas de relations avec les criminels a dit M. Gedeon arguant que des contacts avaient été réalisés par les responsables de la police communautaire. Il a insisté sur la nécessité qu'une enquête soit réalisée sur cette affaire.

M. Gédéon rapelle qu'il avait apprehendé le chef de gang du Village de Dieu lorsqu'il était commissaire de Port-au-Prince .

Le sénateur Lareche a interrogé le chef de la Police sur des relations entre des policiers et les membres du gang Base Pilate à Martissant.

Je n'ai pas de relations avec Base Pilate ni avec aucun autre gang, a dit M. Gédéon faisant valoir que les policiers qui s'associent avec les criminels sont des criminels.

Le Premier Ministre, Jean Henry Céant, s'est insurgé contre ces allégations arguant qu'elles sont de nature à fragiliser l'institution policière.

Par ailleurs le chef de la police a donné l'assurance que les opérations ciblées dans les quartiers populeux se poursuivront. Il soutient que ce mardi 4 décembre 2018 les forces de l'ordre avaient réalisé une nouvelle opération au village de Dieu.

LLM / radio Métropole Haïti