70 juristes prônent le dialogue en vue de trouver une issue au conflit entre le Barreau de l'ordre des avocats de Port-au-Prince et le Commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance.

Un groupe de 70 avocats lance une invitation à leurs collègues en vue de rechercher une solution à la crise.

Les avocats observent une grève illimitée en vue de forcer les autorités à limoger le commissaire du gouvernement, Clamé Ocname Daméus.

Parmi les signataires de la convocation à la réunion spéciale figurent l'ex sénateur Samuel Madistin, l'ex Ministre Camille Leblanc, Evel Fanfan, Mario Beauvoir, Edwîn Cock, l'ex secrétaire d'état, Claudy Gassant, Lors de la réunion du mardi 11 décembre 2018 les avocats devront réfléchir sur la crise au sein du Barreau.

M. Madistin déplore les graves conséquences sur les justiciables puisque les activités' sont fatalement paralysées au Palais de Jusrice de la capitale. Il dénonce les violences orchestrées par des avocats et des étudiants assurant que ceci vise à transformer le Palais de Jusrice en une zone de non droit. Nous condamnons les violences de certains avocats contre des confrères et des juges ceci est inacceptable, a dit M. Madistin.

Condamnant les violences policières contre leurs collègues, les 70 avocats insistent sur le caractère apolitique du Barreau. Le barreau est très traversé par tous les courants politiques et idéologiques et doit se placer au dessus des clivages politiques, précise M. Madistin considérant ce caractère comme fondamental pour les Barreau.

LLM / radio Métropole Haïti